Auch in Ghana! (Gastbeitrag von Barbara Martin)

Seniorenregeln in Ghana

Seniorenregeln in Ghana

Auf meiner Studienreise in Ghana hab ich zu meinem großen Erstaunen festgestellt, dass alte Leute selbst in einem afrikanischen Land nicht mehr von der Struktur der Großfamilie aufgefangen werden. Immer mehr alte Leute leben einsam und isoliert und fühlen sich nutzlos. Das hat auch den Ghanaern zu denken gegeben und deshalb gibt es jetzt zunehmend mehr Projekte, die alte Menschen ansprechen sollen und ihnen wieder mehr Lust und ZUversicht am Leben geben sollen. Wir haben so ein Projekt für Senioren besucht und wurden dort unter anderem mit den Tipps vertraut gemacht, die die Senioren dort lernen.
Das sind durchaus sowas wie Lernziele:
1. Be committed to your faith
2. Get regular check ups
3. Keep your mind active
4. Volunteer your time, be active for others
5. Develop a positive attitude
6. Eat a healthy and well balanced diet
7. Get regular exercise
8. Practice random acts of kindness
9. SMILE
10. Be open to new experiences an possibilities. Get a hobby.
Ich war auf jeden Fall erstaunt!

 

Au cas où…

Resume J’ai été invité chez des cousins que j’apprécie beaucoup. Cela m’a donné l’idée de fournir quelques informations en français sur ma vie, au cas où…

1. Ce que j’ai fait ces trente dernières années

En 1980 j’ai obtenu un poste de didacticien du français dans une petite université bavaroise, à Eichstätt. Il m’est venu l’idée – en fait assez simple – de demander aux élèves de s’enseigner mutuellement les contenus du manuel. Evidemment cette technique les a forcés à être beaucoup plus actifs en classe et à parler en conséquence. Cette méthode, Lernen durch Lehren a connu de plus en plus de succès jusqu’à être maintenant employée (comme option méthodologique) dans toutes les matières et à tous les niveaux scolaires et universitaires en Allemagne. Par le biais des écoles allemandes à l’étranger j’ai été amené à présenter ma méthode partout en Europe mais aussi dans beaucoup d’autres pays du monde comme en Russie, en Ethiopie ou au Japon.

2. L’internet

Il y a une quinzaine d’années quand internet est apparu il m’a semblé qu’il fallait en tant que chercheur utiliser cet instrument pour positionner ses idées partout où s’offrait une opportunité. Par exemple sur wikipedia (voir Jean-Pol Martin). De plus, compte tenu du nombre considérable de problèmes à régler, il faut mobiliser toutes les ressources intellectuelles présentes dans le monde et les connecter. J’ai donc créé à Eichstätt le module Internet- und Projektkompetenz qui relie des étudiants de divers pays et leur donne des tâches à résoudre en commun.

3. Et maintenant

Maintenant je suis à la retraite et je pense qu’il y a des masses de seniors qui ne demandent qu’à communiquer leur savoir aux jeunes et à continuer eux-mêmes à apprendre. Souvent il leur manque les connaissances de base pour utiliser les ordinateurs et l’internet. Ils n’imaginent pas à quel point leur vie peut être enrichie par un usage compétent de ces instruments. Je m’engage donc dans des associations de seniors qui se donnent pour but de mobiliser ces matières grises souvent inemployées.

Fazit Pourquoi ne pas coopérer avec des parents ou des amis français? Si vous voulez me dire quelque chose, utilisez la fonction „Kommentar schreiben“ en bas de ce texte.